1000 km à vélo en famille

Ça y est, le jour du départ approche!

Dans quelques jours, nous nous attaquerons à une nouvelle aventure; cette fois 3 semaines de vélo à travers l’Autriche, la Hongrie, la Slovakie, la Slovénie, la Croatie et l’Italie. Au total, c’est 1100 km que nous espérons parcourir en trois semaines, avec notre trotteuse de deux ans qui nous suivra confortablement assise dans sa remorque à l’arrière.

La préparation

À vrai dire, toute la préparation s’est organisée autour d’une seule idée. Je voulais voir la mer. L’Australie me manque, la mer, surtout. J’ai donc dit à mon époux que notre itinéraire m’était complètement égal, à condition que nous finissons à la mer.  

En rétrospective, je ne sais pas si c’était une idée génial, car mon époux est rentré du boulot un soir en me proposant cet itinéraire ambitieux de plus de 1000 km, à parcourir en trois semaines. Oups… petite note à moi-même, be careful what you wish for. Nous n’avons jamais fait de voyage de vélo-camping ensemble et encore moins avec notre trotteuse de deux ans.

Qu’à cela ne tienne, il faut bien commencer quelque part!

C’est donc avec cet itinéraire en tête, que nous avons fait un plan (grosso modo et avec possibilité de sauter dans un train si jamais) en croisant nos doigts pour que dame nature soit de notre bord.

Une chose est sûr, nous nous lançon dans le vide avec confiance (ou naïveté, je ne sais trop) en espérant pour le mieux. Il faut dire qu’après avoir voyagé pendant cinq mois en Asie avec un bébé entre 16 et 20 mois, ce voyage nous semble assez confortable. Étrangement, je ne suis pas nerveuse, au contraire, nous avons hâte de pédaler ces km.

L’entraînement

Est-ce que nous nous sommes entraîné? Oui et non. En fait, mon époux qui s’entraîne toujours très sérieusement, oui. Quant à moi…. Un peu! Dans un monde idéal, je me serais entraîné pendant trois mois à vélo, à monter des côtes pas possibles (facile, on habite en Suisse!), j’aurais fait de la muscu, des intervalles, une tonne de cardio et du yoga tous les jour.

Par contre, en réalité, je passe encore la plupart de mes nuits à jouer à la chaise musicale entre mon lit et celui de ma trotteuse qui se réveille souvent en réclamant sa maman. Ce qui fait que, je n’ai plus l’énergie pour m’entraîner deux heures par jours quatre fois par semaine comme jadis, dans cette autre vie, quand mon six pack existait encore…

Ce qui est réaliste pour moi, c’est environ 30min de course plus ou moins 3 fois par semaine (parce qu’il y a encore des nuits blanches donc des matins ou l’entraînement prend le bord), quelques exercices de muscu…. Parfois. Ce qui me sauve la vie, c’est que nous n’avons pas de voiture. Ainsi, je me retrouve à pédaler pas mal tous les jours une bonne quantité de km avec ma fille de 22 livres assise derrière et j’en profite toujours pour trouver quelques montées sur mon chemin. Encore une fois, vive la Suisse!

Ainsi, nous partons dans un état physique à peu près correct, avec un plan B et beaucoup d’enthousiasme!

À suivre…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s